cliquez sur les images pour les agrandir

Un ancien inspecteur des impôts pour vous assister en cas contrôle fiscal des comptabilités informatisées à Nice, Cannes et Marseille

Le contrôle fiscal des comptabilités informatisées : S'adapter à l'ère du numérique

L'ère numérique a transformé la tenue de la comptabilité des entreprises, avec une transition rapide vers des systèmes informatisés. Cette transition impacte également la manière dont l'administration fiscale mène ses contrôles. La comptabilité informatisée, désormais la norme, nécessite des précautions spécifiques pour assurer la conformité aux attentes du fisc. Cet article éclaire sur les spécificités du contrôle fiscal des comptabilités informatisées et sur la manière de s'y préparer.

Qu'est-ce qu'un contrôle fiscal des comptabilités informatisées ?

Le contrôle fiscal des comptabilités informatisées désigne le processus par lequel l'administration fiscale analyse le système d'information comptable d'une entreprise lorsque celui-ci est géré par des outils informatiques. Dans le cadre de la loi de finances, les entreprises sont tenues de présenter leur comptabilité sous forme dématérialisée lors d'un contrôle fiscal.

Les exigences légales

Les entreprises doivent respecter certaines règles pour que leur comptabilité informatisée soit conforme. Elles doivent notamment être en mesure de fournir un fichier des écritures comptables (FEC) sur demande de l'administration. Ce fichier doit être complet, structuré et immuable, c'est-à-dire qu'il ne doit subir aucune modification une fois les écritures enregistrées.

Déroulement d'un contrôle fiscal des comptabilités informatisées

Un contrôle fiscal des comptabilités informatisées débute par la demande du FEC par l'administration. L'entreprise est tenue de fournir ce fichier dans un délai précis. Par la suite, les vérificateurs utilisent des outils d'analyse pour passer au crible les données comptables. Ils recherchent notamment :
  • Incohérences dans les écritures comptables
  • Opérations sans factures justificatives
  • Anomalies dans les déclarations fiscales
Des contrôles croisés peuvent également être effectués avec d'autres sources d'informations détenues par les administrations, renforçant ainsi l'efficacité du contrôle.

Comment se préparer à un contrôle fiscal informatisé ?

Pour se préparer à un contrôle fiscal des comptabilités informatisées, les entreprises doivent :
  1. S'assurer de la conformité logicielle : Veiller à ce que la solution comptable utilisée respecte la réglementation en vigueur.
  2. Maintenir une comptabilité à jour : Les écritures comptables doivent être saisies régulièrement et sans erreur.
  3. Archiver correctement les données : Conserver toutes les pièces justificatives et les sauvegardes de la comptabilité pour justifier les écritures en cas de besoin.
  4. Tester le FEC : Effectuer des contrôles internes en générant et vérifiant le FEC pour déceler d'éventuelles anomalies avant un contrôle.
En parallèle, la formation continue du personnel comptable sur les outils informatisés et les évolutions réglementaires constitue un élément clé pour une bonne tenue des comptes.

Le rôle crucial du conseil

L'accompagnement par un professionnel de la fiscalité, comme un avocat fiscaliste ou un expert-comptable, est fortement recommandé. Ils peuvent aider à structurer et à contrôler la comptabilité informatisée avant un éventuel contrôle fiscal, offrant ainsi une meilleure sécurité juridique à l'entreprise.

En résumé, le contrôle fiscal des comptabilités informatisées représente un défi que les entreprises doivent anticiper avec sérieux. La conformité des systèmes d'information comptables et la capacité à fournir des données structurées et fiables sont essentielles pour faire face à l'examen de l'administration fiscale avec sérénité. L'assistance d’un avocat fiscaliste ancien inspecteur des impôts, tel que Maître David HAIKEL, avocat fiscaliste intervenant à Nice demeure un atout précieux pour traverser ce contrôle fiscal en toute confiance.
Nous écrire
Les champs indiqués par un astérisque (*) sont obligatoires
Nous écrire